Grande Traversée à raquettes du Haut-Jura (19-26 janvier 2012)

GTHJ Raid: traversée à raquettes de Vallorbe à Bellegarde du 19 au 26 Janvier 2012

Pele Mele GTHJ

Participants: K’ptain, Le Sherpa, Bryce, Cyp

De mémoire de Caban-Touriste, ca fait déjà 2-3 ans qu’on en parlait: se refaire un bon Raid en Raquettes comme en 2007 avec la traversée Vercors Est-Ouest. Et pour cela, rien de tel qu’un grand massif comme le Jura qui présente (Suisse incluse) un arc de près de 325km.

J’ai choisi pour la partie hivernale de n’en parcourir que la partie la plus haute, c’est à dire depuis le canton de Vaud en Suisse jusqu’au Rhône, soit la Grande Traversée du Haut-Jura (ou GTHJ) sur près de 150km avec une altitude oscillant entre 1000m et 1700m. Il n’est pas impossible en effet que nous y revenions lors d’un prochain Raid mais cette fois-ci au Printemps lorsque tous les alpages seront en fleurs et les vaches dehors, histoire d’achever ainsi la Traversée de ce magnifique arc Jurassien.

Mais comme toutes les destinations de moyenne altitude, depuis quelques années l’enneigement dans le Jura se fait capricieux, si bien que j’ai dû annuler notre tentative l’an dernier et attendre que la route des Fromages s’ouvre enfin sous la neige.

Et bien nous en a pris, car même si nous avons eu globalement une mauvaise météo pour ce Raid, nous n’avons surtout pas manqué de neige et ce fut bien là l’essentiel et pour notre plus grand plaisir de le parcourir à raquettes, tranquilles et seuls loin au-dessus des pistes de fond.

Car si nous avions dû entamer cette traversée après 2 semaines d’anticyclone, comme c’était le cas début janvier, nous n’aurions eu qu’une neige soufflée et cartonnée. Mais heureusement, 2 belles intempéries nous ont ramené de la fraîche si bien qu’au Crêt de la neige (1722m), point culminant du Haut-Jura, on a relevé en passant 1,40m de neige cumulée, soit beaucoup plus à altitude égale que dans Belledonne ou Chartreuse. Ainsi, 2h à peine après notre départ mettions nous les raquettes, et ce jusque Bellegarde où nous n’avons déchaussé qu’à 817m en versant Sud.

Bon c’est vrai, à ski aussi, cela aurait été possible mais à condition de rester sur les pistes toutes tracées ou alors avec des skis nordiques, mais alors l’accès aux crêtes n’aurait pas été toujours évident et le plaisir à la descente de toute façon limité.

Mais cet enneigement 2012 restera sans doute exceptionnel dans les années futures, les statistiques actuelles l’indiquent déjà.

Au départ de ce nouveau long Raid hivernal de 8 jours, 4 lascars prêts à en découdre:
– Bryce (motivé à bloc, car pas de Raid hivernal depuis l’UltraBof en 2009)
– Cyp, tout juste convalescent qui au-delà de rejoindre le Caban Tour est bien content d’avoir l’occasion de se refaire une santé, ce qu’il fera largement sans trop souffrir du manque de sommeil!
– et enfin notre Sherpa de Valence (Guillaume, rencontré lors d’un bivouac en Chartreuse en 2010) qui en a plus que marre de nous rejoindre pour bivouaquer les soirs de semaine et qui là nous rejoindra pour 8 jours pleins et bien sûr toujours en mobilité douce, et pour cause il n’a pas de voiture.
& moi (K’ptain) of course!

Prendre les transports en commun pour partir en Raid,
est quasiment le mode de transport le plus logique car d’une part ce dont nous aurons besoin, on l’aura dans le dos pendant 8 jours, mais le fait de choisir un itinéraire en Traversée nous contraint à utiliser les transports et de préférence le train qui reste vraiment convivial et agréable en groupe et sur de longues distances.

J’ai donc pris soin de caler le départ et l’arrivée entre 2 gares, et j’avoue que ce fut assez facile, le Jura étant très bien desservi par les réseaux ferroviaires SNCF et CFF que ce soit aussi via Frasnes, Morbier, Métabief, ou encore St Cergues mais alors là davantage pour un Raid plus court de 4 jours.

Malgré tout, prendre les transports en commun peut comprendre des aléas délicats: incidents techniques, grèves ou retards.
Ainsi notre train de Genève ayant 10mn de retard nous avons manqué notre correspondance à Lausanne de peu et du coup nous sommes partis avec 1h de retard sur l’horaire prévu. Et vu que ce soir-là, nous sommes arrivés bien mouillés au petit village de l’Abbaye au bord du lac de Joux, nous aurions bien apprécié d’être à l’heure, surtout après 22km! :O( Bien penser donc à prendre de la marge quand on utilise les TC, ça peut servir. Par contre, ils ont été super fair-play, ils nous ont offert une collation à boire de 5CHF à Renens, la SNCF devrait s’en inspirer!

Départ 19/01 à 5H08 de Grenoble jusque Vallorbe (Suisse) via Genève et Renens près de Lausanne.
Retour 26/01 de BelleGarde s/ Valserine. Dernier train prévu autour de 19H15, nous arriverons à prendre le train de 17h10 avec en prime une correspondance possible pour Valence pour Guillaume.

avec comme principales étapes :
00-19/01 [-] Vallorbe (Départ)
01-19/01 [x] Gite Scale à l’Abbaye
02-20/01 [x] Cabane de Cunay (CAS)
03-21/01 [x] Cabane de Pralets (Ski Club)
04-22/01 [x] Chalet des Tuffes (CAF)
05-23/01 [x] Gite la Michaille à Mijoux
06-24/01 [x] Refuge de la Loge (Lélex)
07-25/01 [x] Chalet du Gralet
08-26/01 [-] Bellegarde s/Valserine (Arrivée)

Traces GPS au format GPX.

Même si cette GTHJ façon Caban Tour (avec un mix entre le Jura Vaudois, le GR9 et les Balcons du Léman) n’a rien eu de très difficile et même si ça peut surprendre,
la roche du Haut-Jura s’apparente à celle de Chartreuse ou du Vercors et offre un relief très accidenté notamment sur les Crêtes Sud au sud du Reculet (1718m). On y trouve des scialets et même une glacière, celle de la Génolière. Mais au contraire de nos 2 massifs grenoblois, on y a trouvé aussi des lacs notamment le très long lac de Joux que nous sommes venus longer pour faire étape à L’Abbaye.

Du Mont d’Or au Crêt d’Eau, nous avons ainsi au cours de ce parcours enchaîné tous les principaux sommets du Haut-Jura au dessus de 1400m:
– Mont d’Or (1461m)
– Mont Tendre (1679m)
– Noirmont et le Creux du Crou (1568m)
– La Dôle (1677m)
– Grand MontRond (1596m)
– Colomby de Gex (1688m)
– Grand Crêt (1702m)
– Crêt des Neiges (1722m)
– Grand Crêt d’Eau (1597m)
– Marie du Jura sur le Balcon du Léman

sans compter la proximité de:
– Mont Sala (1511m)
– Mont Pelé (1532m)

Bref, avec ces Combes qui se succèdent les unes aux autres,
des crêtes en montagne Suisse, nos 8 étapes n’ont pas été qu’une mince affaire:
déjà on savait partir avec 2-3 jours de mauvais temps,
mais les températures se sont adoucies si bien que le 3ème jour on a eu de la pluie au lieu de la neige, rendant la neige lourde et pas agréable à tracer, mais avec des étapes en moyenne de 18km, on a ainsi cumulé en 8 jours environ 145km et 7000m de dénivelé, si bien qu’on a pas tellement eu le temps de faire autre chose que marcher et que lorsqu’on rejoignait la cabane pour faire étape, comme à cette période le soleil se couche vers 18h il faisait souvent nuit. J’aurais peut-être dû, notamment pour le ravitaillement à Mijoux prévoir une journée supplémentaire pour que l’on puisse profiter du Jura autrement, des gens mais aussi du groupe! Du coup, nous serions rentrés un vendredi soir, ça n’aurait pas été si mal.

D’autant que la visibilité nous a fait souvent défaut avec des corniches et des congères de 2m à négocier avec prudence sur les crêtes.

En revanche, et contrairement au Vercors Sud encore plus sauvage, traverser le Haut-Jura fut rendu très facile par la proximité permanente même dans le Jura Vaudois de gîtes et cabanes gardées même en cette saison à l’exception de quelques cabanes appartenant à des ski clubs et qui sont gérées à tour de rôle par des bénévoles, pour lesquelles j’ai dû m’arranger afin qu’on y parvienne que le WE. Ainsi, au lieu d’être en stricte autonomie complète, nous avons été sauf 2 soirs toujours en demi-pension et n’avions de réserve dans nos sacs que les pique-niques, de quoi grignoter et petit-déjeuner, rendant nos sacs transportables!!

Je reste comblé par la nouvelle moisson de cabanes où nous avons bivouaqué ou même juste approché.
Parmi les plus belles, on retiendra sans doutes les 2 cabanes suisses de Cunay et du Pralet, très typiques de la Suisse, la seconde étant tout simplement une vieille ferme d’alpage reconvertie en gîte où nous avons non seulement dégusté une très bonne fondue au vacherin, mais aussi un excellent gratin et une tarte aux pommes et tout cela à l’étable tandis que nous attendait un dortoir bien chauffé à partager avec nos voisins d’un soir venu d’outre Léman et en bateau du club du Chablais Nordique! Très belle soirée avec pourtant une arrivée unanimement bien arrosée par le crachin jurassien. L’ambiance était plus que conviviale, parfois familiale à Cunay avec les enfants où chacun sans gardien officiel gérait sa popotte!

Sans compter le refuge de la Loge, que nous avons passé près de 2h à chercher dans le blanc total après 7-8km de guidage GPS. Il aurait pas fallu tomber en panne de batterie! Et puis comme on s’était pas arrêté de la journée en raison du sale temps, on s’était pas arrêté pour le casse-croute, on était arrivé tôt pour bien profiter du sofa à poêle d’Alexandra. On voulait plus en bouger!!

Enfin sans oublier le Chalet du Gralet, divinement situé sur la Crête Sud du Haut-Jura, face au Mont-Blanc et sa mer de nuages dont les abords sont certainement parcourus par le Lynx dont nous avons pu suivre longuement les traces à proximité!!

Très très beau et sauvage Jura que nous avons pu traverser,
un peu de bleu aurait certes été mieux,
à ski ou en VTT,
cela reste à refaire,

Suite au prochain bivouak,

K’ptain

Télécharger toutes les photos

A propos Kaptain Biwouak

Dynastar Comp Atomic MX8 Dynafit Manaslu 169-95
Ce contenu a été publié dans Bivouaks, Raids, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Grande Traversée à raquettes du Haut-Jura (19-26 janvier 2012)

  1. Bryce dit :

    Rectification: mon dernier raid hivernal était le Marvelous Bivouak dans le Mercantour en 2010 ! 😉

  2. Kaptain Biwouak dit :

    Exact! mais t’étais qd même à bloc sur la route des cheeses Jurassiens!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *